Boites, rangement et minimalisme

« Salut !

Je m’appelle Boîte.

Je suis née d’une accumulation de choses qu’une personne ajoutait, qui me semblait inutiles. J’ai été constituée de vieilles lettres, de petits objets insignifiants et de petits morceaux qui traînaient par-ci par-là. Lorsque j’ai été remplie, on m’a ajouté un couvercle et vivement installé sur une étagère obscure, un rangement assez sauvage. 

Pendant de longs mois, peut-être années, à la suite d’affreux cris au loin, j’ai été brassée avec d’autres boites comme moi, jetées dans un camion et nous avons voyagé longtemps comme ça, facilement 12 bonnes heures.

Nous sommes arrivées, mes copines boites et moi dans une maison qui sentait le moisi. Une vieille maison froide et sans vie. Nous avons reposé là assez longtemps, ce qui m’a semblé plusieurs mois ou années. Personne n’est venu nous voir, personne n’a essayé de faire un petit tri de ce qui nous constituait !

boite de rangement

Le repos a été long !

Oui, le repos a été long !

Ensuite, il y a eu un affolement, des gens sont venus nous chercher, pour nous apporter ensuite dans un garage. Eh là quelques jours plus tard, une femme est venue nous ouvrir les unes après les autres. Elle prenait en photo certains objets et en jetait d’autres.

Et puis soudain, elle m’a ouverte. Prise de sursaut, elle s’est mise à pleurer. Elle s’est arrêtée de nombreuses heures à regarder ce qui me constituait et elle continuait à pleurer.

Elle a déchiré des petits morceaux des lettres, elle les a mises dans ses poches de pantalon.

À la suite d’un gros soupir, elle a jeté tout mon contenu dans une poubelle.

Et puis, si elle ne trie pas ses poches ce soir avant de laver son pantalon, vous savez ce que ça va faire… »

Le rangement un grand mot...

Effectivement, le rangement est un grand mot. C’est tellement difficile de garder le cap sur l’amoncellement de choses, surtout avec des enfants. Les vêtements devenus trop petits qui nous rappellent qu’ils ont été petits, les jouets avec lesquels ils adoraient jouer. Nous hésitons à nous séparer du passé, à les jeter ou à les donner.  Ce sont des souvenirs que nous voulons garder.

Le minimaliste est difficile à atteindre. Il faut pourtant réussir à trouver un bon équilibre entre minimalisme et la rétention d’objets. Plusieurs conférences et formations ont été faites sur ce sujet. Ça concerne énormément de gens, à des degrés différents. 

boites rangement

À quoi ça sert de garder des souvenirs ? À mon humble avis, garder des souvenirs est une manière de ne pas oublier, de garder un lien avec la personne qui a conçu l’objet ou le linge.

Garder des lettres de sa famille, des personnes disparues, qu’est-ce que ça nous apporte ? C’est essayer de ne pas perdre la mémoire, de garder une attache à la personne disparue.

Quelle autre valeur ces lettres ont ? Il existe des musées avec des vieilles lettres qui ont été un élément de compréhension de l’époque ou d’histoire d’une famille ou encore d’une région.

cintres

BIENVENUE

sur mon blog 

Saines Habitudes de Vie

qui livre des articles sur les habitudes à adopter pour avoir une vie meilleure. 

Contactez moi pour des suggestions d’articles. 

J’ai très hâte de vous lire !

photo drôle de Sophie Enne

Je suis Sophie Enné, blogueuse sur les thématiques de : 

Monoparentalité Heureuse

et 

Saines Habitudes de Vie

Les sujets :

Honnêtement, est-ce que les lettres de nos parents disparus ont une quelconque valeur ?

Les tricots ou vêtements conçus par une personne disparue, est-ce que ça a de la valeur ? Nous voulons les garder pour la génération après, et alors ? Pensez-vous que vos petits-enfants les porteront ? Non probablement pas. Ils seront trop vieux, trop étirés ou durs à la suite de lavages inadaptés. Ils n’auront plus l’aspect neuf de l’époque quand ça vous a été donné.

Les souvenirs de l’affection de cette personne ne peuvent pas vous attacher à ce point à des objets qui perdent peu à peu leur valeur.

Qui s’intéresse à ces souvenirs ? Une seule personne, celle qui a mis ces objets dans une boite.

Est-ce assez pour les garder ?

Ou bien on libère le plancher ?

Nos lecteurs ont aussi lu : Départ de l’enfant devenu grand

coffre de rangement citation

À vous la parole !

Que faites-vous des vieilles lettres de votre famille ?

Que faites-vous du linge de vos enfants ? Celui qui vous été conçu et offert par une personne disparue ?

Que faites-vous de vos livres ?

Visez-vous le minimalisme ?

Voici mon petit questionnaire avec toutes ces questions, à remplir !

Portez-vous bien !

Amicalement vôtre, 

Sophie E.

homme-vélo

SAINES HABITUDES DE VIE

Recevez votre guide !

Recevez, si vous le souhaitez, mon guide : 

« 3 étapes pour réussir un défi ! »

Questionnaire : 

7 réponses

  1. J’ai bcp aimé ton article ! Depuis que j’applique le minimalisme dans ma vie je dors mieux ! Il est vrai que je garde les lettres car je me dis au cas où ?????
    Merci pour ce rappel !

  2. Pour les lettres je les garde. Ça ne prend pas beaucoup d’espaces. Les vêtements usés et non porté. Je les jette. Chaque saison, je fais le tri de ce que j’utilise ou NON. Si un objet ou un vêtement n’a pas été sorti ou utilisé pendant 2 ans, je le donne. Je considère qu’il aura une autre vie ailleurs.
    Bien sûr c’est toujours difficile de se séparer du passé. Mais après avoir déménagé 18 fois, j’ai appris à garder l’essentiel.
    Merci pour cet article parfait pour la saison 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*

code

Je vous invite à partagez !

SAINES HABITUDES DE VIE !

Bienvenue sur mon Blog !

Recevez, si vous le souhaitez, mon guide : 

« 3 étapes pour réussir un défi ! »